La PJJ fait appel à Noctilus – Nov 2015


La protection judiciaire de la jeunesse du Poitou-Charentes a organisé son 2nd Forum Addictions en direction des jeunes.

La protection judiciaire de la jeunesse du Poitou-Charentes (PJJ) a fait appel à la Cie Noctilus Théâtre pour l’organisation de son 2ème Forum Addictions qui s’est déroulé le mercredi 4 novembre 2015 aux Salons de Blossac à Poitiers (86).

Environ une centaine de jeunes, issus des services de la PJJ (secteur public et secteur associatif habilité) mais aussi d’une maison familiale et rurale et d’un centre socio-culturel étaient réunis autour d’intervenants :

  • l’IREPS (Institut Régional d’Education et de Promotion à la Santé),
  • l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie),
  • le CSAPA 86 (Centre de Soin et d’Accompagnement en addictologie,
  • la Préfecture de la Vienne (Sécurité routière),
  • Feelings (jeu de société pour lutter contre les discriminations et le harcèlement).

 

« L’objectif de cette journée est d’informer de façon interactive sur les conduites addictives et à risques. L’accent est mis sur l’implication et l’expression des jeunes afin de renforcer leur capacité à être acteur de leur santé » a expliqué Carole Saboureau, conseillère technique/prévention de la Direction Territoriale de la PJJ Poitou-Charentes, à l’origine de cette action.

C’est pourquoi tout naturellement elle a fait appel à notre Cie. Fanny, Willy et Didier étaient présents tout l’après-midi pour jouer des scènes (illustrant des problématiques telles que l’addiction à un produit, l’addiction comportementale, la sécurité routière, les idées reçues sur différentes substances) se déplaçant de stand en stand afin de favoriser le dialogue entre les intervenants et les jeunes.

Pour finir cette journée, nos comédiens ont lancé le théâtre forum au milieu de la salle en faisant lever les jeunes pour les impliquer plus largement sur les stratégies d’évitement et ainsi développer et affiner leurs compétences psychosociales.

Une jeune fille nous a confié avant de partir : « Putain, vous êtes trop forts je m’y croyais grave ! Mais comment vous faites ? On croirait vraiment que vous nous avez espionnés pendant nos soirées. Bravo ! ». Chut, ça, c’est notre secret. En tout cas, un grand bravo à tous les jeunes pour leur implication et à tous les intervenants qui ont joué le jeu aux côtés de nos comédiens (et nous savons que ce n’est pas toujours facile !).

Didier Nourrisson

Les commentaires sont fermés.