Eric Le Guyadec

 Eric

BIOGRAPHIE

Eric, après plusieurs années de théâtre amateur et son diplôme de DUT (Statistique et traitement informatique des données) en poche, décide de suivre son intuition et d’entrer dans une école professionnelle de théâtre à Nantes.
Trois ans plus tard , il enchaînera des spectacles pour adultes mais également pour le jeune public avec différentes compagnies nantaises. En parallèle il continue à se former auprès de différents metteurs en scène. Il axe également son travail et sa recherche sur le corps en suivant régulièrement des ateliers de danse, en pratiquant le yoga ainsi que l’aïkido. En 2000, il fera une rencontre déterminante en la personne de Monique Creteur, grande Dame de la marionnette nantaise. Il travaillera sous sa direction pendant plus de dix ans et n’aura de cesse de se perfectionner dans cette discipline . En 2009, il fonde la compagnie Sauve Qui Peut et crée plusieurs spectacles où se mêlent étroitement les arts de la marionnette avec celui du comédien.

ENTRETIEN : Pourquoi le théâtre forum ?

Quand j’ai découvert par hasard le théâtre forum grâce à une compagnie nantaise il y a une quinzaine d’années, l’adhésion à cette forme théâtrale a été immédiate. Je découvrais alors un outil précieux permettant de réfléchir collectivement quelque soit la thématique abordé, en donnant à chaque personne présente la possibilité de participer et de se faire entendre. De plus, grâce au théâtre, il y a toujours quelque chose d’extrêmement vivant dans une séance de forum. Quelque soit la thématique abordée, les gens sont surpris et pour certains se surprennent eux-mêmes à venir sur scène pour défendre leur position. Ce coté ludique et concret permet d’aborder des thèmes extrêmement profonds (qui peuvent certes être très confrontant) et nous permet de mieux cerner les problématiques, les enjeux et les risques de certaines situations auxquelles on pourrait être confronté dans la vie. Bref de réfléchir sur nous même ainsi que sur les autres et d’avancer…

Pourquoi le Noctilus ?

Evelyne Moser, violoniste, avec laquelle je travaille depuis deux ans au sein de ma compagnie de marionnettes, m’a amené vers Didier Nourisson de la compagnie Noctilus. Je l’ai appelé et après prise de rendez-vous, il m’a parlé de son travail : son exigence, sa réflexion sur le théâtre forum et les sujets qu’il choisit de traiter, qu’il adapte des réalités sociales, m’ont plu. Mais aussi sa recherche perpétuelle, son envie d’approfondir et sa façon passionnée et volubile d’en parler m’ont convaincu. Son engagement est déterminant. Les valeurs qu’il met dans ce travail sont porteuses de sens et de qualité, ce qui est valable pour tous les artistes de ce collectif, qui se regroupe autour de ces mêmes valeurs en plaçant l’humain au centre de toute démarche.
A la suite de cette première rencontre, j’avais à cœur d’être engagé et de travailler avec cette compagnie.

Eric P