Antoine Oginski

Antoine

BIOGRAPHIE

Formé au conservatoire de Tours, la professeure Monique FABRE va très vite l’orienter sur les rôles comiques ou décalés.

Ses 40 premiers cachets vont être déterminants car il va être engagé dans un spectacle de cirque (sous le chapiteau de la Cie Casse-Pipe) pour un rôle de trampoline burlesque. Il travaille ensuite pour des Cies de théâtre s’exprimant soit sur scène, soit dans la rue : Barroco Théâtre, Cie de l’Amarante, Kwamti, sous le Pavé, Ex-Nihilo, Borifa , Cie Noctilus Théâtre.

Sensible au mouvement et aux arts visuels, il va monter en parallèle un solo sans parole, “l’homme Faux” qui serait comme un conte sans parole. Curieux de nature, il s’aventure naturellement au pays des marionnettes avec la Cie Mariska et, tout récemment à la magie avec la Maison de la Magie de Blois (naissance d’un numéro pour deux magiciens).

ENTRETIEN: Pourquoi le théâtre forum fait écho en moi ?

“Enfant, j’ai souffert de sévices corporels à l’école primaire. Puis, au lycée public, des produits à base de cannabis sont arrivés trop facilement dans mes poches alors que je n’étais pas consommateur et que je ne sortais pas d’argent… Et cela émanait de dealers mineurs… Les professionnels de ce lycée étaient, à mon avis, ignorants de la situation (ainsi que les parents.)

Puis d’autres faits encore m’ont aidés à prendre conscience que la jeunesse est une période sensible de la vie, et que dans ma vie, j’avais l’impression de parcourir un slalom entre violences institutionnelles et violences sociales. Je réalisais surtout que certains adultes n’étaient plus “au rendez-vous” : non seulement ils ne remplissaient plus leur fonction d’adulte mais pouvaient être considérés comme nuisibles et dangereux par ignorance, irresponsabilité ou incompétence.

Par conséquent, tous les thèmes liés à la vie scolaire et extra-scolaire m’intéressent en forum. Selon moi, travailler en forum est impossible sans une démarche de développement personnel.”

Pourquoi Noctilus ? (récit)

“Il faut préciser que dès ma 1ère collaboration pour la Cie ; je ne suis pas passé par l’audition mais par la rencontre (par hasard ?) avec son co-fondateur, Didier.

C’était en 2003 pour une randonnée théâtrale en Touraine et derrière un âne. L’élaboration de la randonnée (à la table), les répétitions et la prestation ayant satisfait les randonneurs, Didier et moi-même commençâmes une série de balades littéraires et/ou théâtrales en Touraine. Je pense que, des années après, cette période fut préparatoire à la magnifique tournée des conteurs de la Cie Noctilus en pays de Brocéliande et Mélusine.

Pour le reste, l’histoire du théâtre-forum chez Noctilus est assez simple : c’est l’histoire d’un spectacle avorté qui a donné naissance à la forme forum. Je souhaitais monter une création sur le thème du respect et nous commençâmes les répétitions de scènes mais, rapidement, nous nous sommes heurtés à un mur insurmontable: celui de la définition du respect, ce mot est un piège ! Nous avons tourné les scènes dans tous les sens mais c’est la forme (le spectacle conventionnel) qui n’allait pas… Ce qui nous conduisit à l’abandon pur et simple du projet… Jusqu’au jour où Didier arriva avec en main les fameux “Jeux pour acteurs et non-acteurs” d’Augusto BOAL en nous disant : ” il faut carrément inventer notre théâtre-Forum !” Ce fut la solution car les spectateurs purent entrer intellectuellement et physiquement dans les différentes problématiques proposées. En bref : la Compagnie Noctilus est dans un schéma de travail, réflexion/action/bilan qui est réellement et régulièrement appliqué au sein du collectif.”

Antoine P